Les différents types de kimonos

Le kimono est reconnu comme un vêtement traditionnel japonais depuis des siècles. Il donne une impression de simplicité et d'élégance non seulement à celui qui le porte, mais aussi à ceux qui le voient. Saviez-vous qu'il existe différents types de kimonos ? Que les kimonos soient teints ou tissés, ils présentent une certaine hiérarchie. Dans cet article, vous allez découvrir les types de kimonos les plus populaires au Japon.

Haori et michiyuki : vestes cintrées

Les kimonos sont généralement fabriqués en soie ou en tissus fins et ne doivent pas être souillés afin de ne pas les endommager. Si vous aimez ces tenues traditionnelles, vous pouvez les acheter sur la boutique japonaise Yokainoshima. Pour cette raison, les kimonos sont portés avec un sous-vêtement, le juban, qui protègent l'intérieur du kimono. 

En parallèle : Quel est l'impact du tourisme sur la société ?

Le kimono doit donc être choisi en fonction de la température de la journée. Une veste doit être portée pour protéger l'extérieur du kimono lors des déplacements ou pour porter une couche supplémentaire par temps froid ou pluvieux. Les vestes haori se portent comme ceci, ouvertes sur le devant. On peut utiliser une petite sangle (haori himo), un accessoire détachable que l'on peut choisir de recouvrir selon le style souhaité. 

Les vestes Michiyuki sont plus longues et se ferment sur le devant. Le michiyuki n'a pas de forme, mais il s'agit d'un grand rectangle de tissu. Les ceintures et les accessoires peuvent être utilisés pour créer de belles combinaisons, mais comme chaque Michiyuki est unique, tout comme la morphologie de chaque personne, il est important d'expérimenter et de s'amuser à créer son propre style.

A voir aussi : Voyage en corse : les incontournables à visiter et à faire

Komon, iromuji et titmice : Pour les tenues de tous les jours

Un kimono décontracté est généralement un komono (un kimono aux motifs complexes) ou un iromuji (un kimono simple). Au début du 20e siècle, cependant, les différents styles semblent plaire à tout le monde. Dans les années 1920, le kimono se démocratise et continue d'être porté par la majorité de la population. Des motifs géométriques ou figuratifs plus simples apparaissent. Il existe des kimonos de style mixte, des kimonos imprimés avant ou après leur tissage. Ces kimonos peuvent être fabriqués dans différentes matières comme: soie, coton, llaine

Yukata : pour l'été ou pour la maison

Le yukata diffère du kimono par sa simplicité : le yukata se porte tel quel, sans yuba, comme un simple vêtement. Autrefois, le yukata était juste un sous-vêtement en coton blanc teint en bleu (indigo naturel). Aujourd'hui, il est courant de porter le yukata lors des festivals d'été. Il existe encore des artisans qui teignent les yukatas de manière traditionnelle (sérigraphie ou teinture shibori), mais la plupart sont produits de manière industrielle. C'est le kimono le plus facile, le plus confortable et le moins cher.